-- TOUTE-- Actualités Conseils santé Prix des médicaments Prix des soins Projets Rapport
PROGRAMME D'AMELIORATION DE LA QUALITE DE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS VIVANTS AVEC LE VIH A L’UPEC D’AKONOLINGA
Actualités  |  10.16.2018 9:41 pm  |  24  |  A+ | a-
DECRIRE L’ORGANISATION ET SA VISION
 
 
L hôpital de district d Akonolinga est une formation sanitaire de quatrième catégorie, situé dans le district de sante éponyme, région sanitaire du Centre, république du Cameroun. C est la structure de référence au niveau du district de sante qui soutient le réseau des soins de santé primaire essentiels est une structure du niveau opérationnel ou la participation communautaire a une importance capitale a travers les notions de cofinancement et de cogestion.
Notre vision est de prodiguer à la population des soins de santé de haute qualité en rapport avec l atteinte des objectifs de la stratégie sectorielle de sante en vigueur.
 
 
  1. DECLARATION DE MISSION
 
LA MISSION ACTUELLE
 
L hôpital de district d’Akonolinga a pour mission d’améliorer l'état de santé et le bien-être social de la population, en fournissant des services curatifs, préventifs et de réadaptation, abordables, équitables et socialement acceptables. Il participe à la formation du personnel de santé et offre un champ d exploitation à la recherche en santé.
                                                                
 
LA NOUVELLE MISSION PROPOSEE
L hôpital de district d’Akonolinga a pour mission d améliorer l'état de santé et le bien-être social de la population, en fournissant des services curatifs, préventifs et de réadaptation qui sont de haute qualité, pertinentes accessibles, abordables, équitables et socialement acceptables avec un système de référence- contre référence efficace. Il participe à la formation du personnel de santé et offre un champ d exploitation à la recherche en santé
 
 
2. DIAGNOSTIQUE DE LA STRUCTURE
 
 
DESCRIPTION DE LA SITUATION ACTUELLE
DESCRIPTION DE LA SITUATION FUTURESOUHAITEE
(A LA LUMIERE DES PRIORITES NATIONALES) SUR LA SANTE)
  1. Mauvaise PEC des PVVS
Il existe des un groupe de patients vivants avec le VIH que nous devons servir mais qui ne le sont pas correctement. Nous rencontrons notamment plusieurs difficultés pour leur prise en charge à savoir :
  • Faible accessibilité
  • Faible observance au traitement
  • Faible adhérence au traitement
  • Suivi ne respectant pas le calendrier établi
  • Problème de rétention
  • Problème de retard à la décision
  1. La situation que nous souhaitons est de ramener la PEC en périphérie aux standards nationaux et d’avoir par exemple 90% de nos patients avec une CV non détectable en améliorant :
  • L’accessibilité
  • L’observance au traitement
  • L’adhérence
  • Le suivi
  • Les ruptures de stock en ARV
2. Système de référence- contre référence inopérant. Les agents de santé, à cause parfois de l’ignorance ou de l’appât du gain ne pensent pas à référer à temps les malades et aussi à cause du mauvais accueil à l’hôpital et du fait que le personnel de l’hôpital ne prend pas directement ces patients en charge soit parce que la prise en charge initiale n’a pas été conforme aux normes nationales, soit par ignorance de la position de centre de référence. 2.  La situation que nous souhaitons est de mettre en place et localement un système qui puisse à la fois répondre aux besoins des clients (par exemple prise en charge rapide et immédiate) mais aussi à ceux des prestataires en assurant un feedback, en renvoyant le client dans sa communauté pour continuer le suivi, en recyclant le personnel par rapport aux pathologies nécessitant une référence rapide.
  1. Personnel non formé/recyclé, ceci est beaucoup plus criard au niveau de la santé de reproduction où les mauvaises habitudes sont très difficiles à changer :
  • Absence de partogramme en salle de naissance lors des accouchements
  • Fort taux de rétention des parturientes dans les centres de santé à cause de l’ignorance, du manque de formation et du gain financier même si celles-ci nécessitent urgemment des interventions comme la césarienne ou même la transfusion.
  • Persistance des gestes inappropriés mettant en danger la mère et l’enfant
3. La situation souhaitée est de mettre en place un système de formation continue et de supervision au niveau du District de Santé en s’appuyant sur les compétences du personnel de l’hôpital, de l’équipe cadre du District et même des points focaux régionaux pour remettre à niveau les agents de santé. Ce système doit permettre de créer une plate forme d’échange et de partage qui sera périodique (mensuel lors des réunions de coordination) mais aussi ponctuelle après une situation montrant un besoin de formation.
 
 
 
 
 
 
3. CAUSES DES PROBLEMES
 
 
 
PROBLEME
 
 
PRINCIPALE CAUSE
 
ECHELLE DE RESOLUTION
(1– 5, NOTE 1 FAIBLE)
  1. . Mauvaise PEC des PVVS
Il existe desun groupe de patients vivants avec le VIH que nous devons servir mais qui ne le sont pas correctement. Nous rencontrons notamment plusieurs difficultés pour leur prise en charge à savoir :
  • Faible accessibilité
  • Faible observance au traitement
  • Faible adhérence au traitement
  • Suivi ne respectant pas le calendrier établi
  • Problème de rétention
Problème de retard à la décision
  • Faible proportion des personnes avec une charge virale non détectable (42%)
Ignorance et stigmatisation 5
2. Système de référence- contre référence inopérant. Les agents de santé, à cause parfois de l’ignorance ou de l’appât du gain ne pensent pas à référer à temps les malades et aussi à cause du mauvais accueil à l’hôpital et du fait que le personnel de l’hôpital ne prend pas directement ces patients en charge soit parce que la prise en charge initiale  n’a pas été conforme aux normes nationales, soit par ignorance de la position de centre de référence. Manque de formation 4
  1. 3. Personnel non formé/recyclé, ici,  les mauvaises  habitudes sont très difficiles à changer :
  • Absence de respect du protocole de dépistage
  • Fort taux de rétention des patients  dans les centres de santé à cause de l’ignorance, du manque de formation et du gain financier même si ceux-ci nécessitent urgemment des  interventions comme la transfusion sanguine.
Persistance des gestes inappropriés mettant en danger les patients (Non respect des interactions médicamenteuses par exemple)
Manque de formation/supervision du personnel 3
 
 
 
 
4. SELECTION DU PROJET
 
 
 
 
 
 
PROBLEME SELECTIONNÉ
 
 
OBJECTIF PRINCIPAL
SOLUTION PROPOSEE OU SOUHAITEE :VOTRE CHIP
Mauvais accès aux soins de qualité surtout pour les PVVS Assurer la qualité d’accès aux soins, à la prévention, aux traitements et au suivi des patients vivant avec le VIH Atteindre 90% des patients suivis dans notre unité de prise en charge avec  une charge virale indétectable selon le protocole national
 
 
5. DECLARATION DE L’OBJECTIF DU PROGRAMME
 
 
Mettre en œuvre la stratégie du TEST AND TREAT, en assurant une prise en charge de qualité aux personnes vivantes avec le VIH
 
 
6. OBJECTIFS SMART
 
 
OBJECTIF SMART RESULTAT A LONG TERME :
 
Porter de 29,86 à  90% la proportion de personnes vivant avec le VIH  ayant réalisé leur  charge virale et que celle-ci est  indétectable d’ici  2023 et selon le protocole national.  
 
 
 
OBJECTIF SMART AXE 1– RESULTAT A MOYEN TERME
 
MESURES (INDICATEURS):
Porter de 50 à 70% de personnes observances au traitement ARV et de personnes sous traitement avec une charge virale non détectable après 18, 36 et 48 mois de traitement
 
 
OBJECTIF SMART AXE 2– RESULTAT A COURT TERME
 
MESURES (INDICATEURS):
Porter de 42 à 50% de personnes observantes au traitement ARV et de personnes sous traitement avec une charge virale non détectable après 6 et 12 mois de traitement
 
7. PLAN D’ACTION
 
ETAPES ETAPE DE L’ACTION-DECRIRE DUREE   
PRIORITE
 
RESPONSABLE 
RESSOURCES
1 Coordination et gestion du projet 5ans 5 Equipe de coordination Mat bureau 75000
 
2 Identification et sélection des RH 1 semaine 5 Chef de projet 0
3 Explication du projet : vision, objectifs, méthodologie etc. 1 Semaine 5 Chef de projet : 10000
Vidéoprojecteur : 10000
Rafraichissements+Transport : 16x6000 :96000
Reprographie : 15000
4 Renforcement des capacités des RH sélectionnées
 
Renforcement des capacités des laborantins
2 jours
 
 
 
1 jour
5   Matérielles : logistique, alimentation
Transport :16x5000 :80000
Rafraichissement : 19x2000 :38000
Logistique :20000
Vidéoprojecteur : 10000x2 :20000
15(laborantins) x7000 :105000
5 Inclusion  des patients 5 ans 5 Agent psychosocial Matérielles: Fiches d’inclusion, dossier médical, RH
Fiches inclusion + registre : 20000
 
6 Aide à l’observance 5ans 5 Agent psychosocial Inclus  dans la fiche de renseignement
7 Réaliser la Charge Virale 6,18,24,36,48 mois 5 Technicien de laboratoire/ TAL dans les aires Intrants, transport, logistique, RH
0 frs
8 Suivi  du projet/ supervision 6, 18, 36, 48,60 mois 5 Equipe de coordination Logistique, RH
Crédit de communication : internet 1000x16x60 mois : 96000
Contact Whatsapp créé
Grille de supervision : 10000
Supervision:2jx4x5x25000 : 1000000
9 Evaluation du projet 20,40,60 mois 5 Equipe de coordination/Mentor CHIP Logistique, RH
Vidéoprojecteur : 10000
Rafraichissements+Transport : 19x7000 :133000
Reprographie : 10000
 
10 Recherche de financements,  contrat avec un laboratoire qui réalise les CV 3mois 5 Equipe de coordination Logistique: Transport 15000
11 Plaidoyer pour l’acquisition des intrants, ARV et autres médicaments pour Infections opportunistes 1mois 4 Chef du projet Logistique, transport (avec N°9)
12 Rapport du projet 2 semaines 5 Equipe de coordination Transport: 3x10000: 30000
Raffraichissements: 6000
13 Mettre en place un outil informatique de gestion du projet 1 mois 5 Equipe de coordination Logistique,financiers
Recruter un informaticien pour logiciel de recueil des données : 50000
14 Création des groups de soutien tenus par les PVVS (1 groupe par Aire de santé) 6 mois 4 APS/ Chef de projet Transport : 5x6x10000 : 300000
  TOTAL       2.149.000 Frs.
 
 
 
8. SUIVI ET EVALUATION DU CHIP : DONNEES DE BASE ET PLAN
 
 
 
 
OBJECTIFS
 
 
MESURES  (Indicateurs)
 
NIVEAU CIBLE(A PARTIR DE LA SECTION6)
 
NIVEAU DE BASE (SITUATION ACTUELLE)
 
 
 
 
Objectif SMART, résultats à long terme
Porter de 70 à 90% le taux de  personnes sous traitement ARV ayant  une charge virale non détectable 90% 70%
 
 
 
 
Objectif SMART,  Axe 1: résultats  Moyen terme
Porter de 50 à  70% le taux de  personnes sous traitement ARV avec  une charge virale non détectable
 
Porter de 50 à 70% le  taux de personnes sous ARV ayant  réalisée leur charge virale selon le protocole
70% 50%
 
 
 
Objectif SMART, Axe 2: résultats Court terme
Porter de 42 à 60% le  taux de personnes sous ARV ayant  une charge virale non détectable
 
Porter de 42 à 60% le taux personnes sous ARV ayant réalisée leurs charges virales selon le protocole
50% 42%
 
 
 
OBJECTIFS
 
 
MESURES (INDICATEURS)
 
DONNEES A COLLECTER
 
COMMENT SERONT-ELLES COLLECTEES ET PAR QUI ?
 
FREQUENCE DE LA COLLECTE
 
 
 
Objectif SMART, résultats à long terme
Porter de 70 à 90% le taux de personnes vivant avec le VIH ayant  une charge virale non détectable Résultats de la CV
 
 
 
 
Données démographiques
Elaborer une fiche de collecte
Collectées par  agent chargé du remplissage des registres (ACRR)
 
Fiche de collecte
Agents psychosociaux,laborantins
60  mois
 
 
 
 
 
 
Inclusion des malades
 
 
 
Objectif SMART, Axe 1 : Résultats à moyen terme
Porter de 50 à 70% le taux de  personnes sous traitement ARV ayant  une charge virale non détectable
 
Porter de 50 à 70%  le taux de  personnes sous ARV ayant  réalisées leur charge virale selon le protocole
Résultats de la CV
 
 
 
 
 
Données démographiques
 
 
 
 
 
 fiche de collecte
Collectées par  agent chargé du remplissage des registres (ACRR)
 
Fiche de collecte
Agents psychosociaux, laborantins, chefs de centre de santé
24,36 mois
 
 
 
Objectif SMART, Axe 2 : Résultats à court terme
Porter de 42 à 50% le taux de  personnes sous ARV ayant t une charge virale non détectable
 
Porter de 42 à 50%  le taux de  personnes sous ARV ayant  réalisée leurs charges virales selon le protocole
Résultats de la CV
 
 
 
 
Données démographiques des personnes incluses
fiche de collecte
Collectées par  agent chargé du remplissage des registres (ACRR)
 
Fiche de collecte
Agents psychosociaux, laborantins, chefs de centre de santé
A l’inclusion, 6, 18 MOIS
 
 
 
Top